ATTENTION ! CONSTRUCTION NOUVEAU SITE EN COURS. CONTACTEZ NOUS POUR CONNAITRE LA DISPONIBILITÉ DES PRODUITS

Voyager avec son drone DJI

L’achat d’un drone est un moment excitant et rempli de futures aventures. Qu’on soit un amateur de technologie, de photographie ou de vol télécommandé, ces appareils ouvrent de nombreuses possibilités en démocratisant l’accès aux cieux. L’une d’elles est de l’amener en voyage pour prendre des vidéos époustouflantes ou des photos spectaculaires. De plus, avec l’hiver qui restreint notre passion plusieurs mois par année, la tentation d’amener nos appareils avec nous en voyage est très grande. Dès lors, voyager avec son drone devient une source de questions et de craintes.
 
Le texte qui suit est un guide qui donne les grandes lignes pour voyager avec son drone. Ce n’est pas un document légal, de ce fait, l’auteur et DroneXperts ne sont pas responsables si l’utilisation d’un drone en voyage vous attire des problèmes ou que vous vous faites confisquer votre appareil.
Ce texte sera mis à jour régulièrement et il serait bon de revenir le lire dès que vous planifiez voyager avec votre drone.
 
Avant le départ
La première priorité est de vous assurer que vous avez le droit d’amener et de faire voler votre appareil là où vous allez. Il faut savoir que le droit de posséder un drone ne donne pas forcément le droit de le faire voler. Pour ce qui est des croisiéristes, veillez à ne pas oublier de demander si vous avez le droit avant de partir. Plusieurs sites web et applications (malheureusement en anglais) donnent de l’information en ce sens, mais ils ne sont pas tous à jour. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à contacter le consulat ou l’ambassade du pays que vous voulez visiter et\ou des sites spécialisés sur l’utilisation des drones là où vous allez. Voici quelques sites et applications qui peuvent vous orienter
 
Lorsque vous êtes certain que vous pouvez amener votre drone avec vous, pensez à ce que vous allez faire comme voyage et ce que vous voulez faire avec votre appareil. Des fois, il est mieux de le laisser à la maison pour des considérations pratiques que de s’en encombrer, risquant de fait de le perdre ou de le briser. Il faut aussi prendre en compte les capacités de bagage en cabine et en soute que vous avez le droit si vous prenez l’avion. Aussi, le type de voyage est important : les drones restent des appareils électroniques relativement gros et fragiles en plus d’être une cible pour de possibles voleurs. Il faut donc protéger votre aéronef à la fois des éléments, du transport et des gens moins recommandables. Finalement, la majorité des drones récréatifs fonctionnent à l’électricité, prenez cela en considération avant votre décision finale.
 
Quand vous décidez d’amener votre drone, il faut prendre plusieurs précautions. Voici une liste plus ou moins exhaustive de questions à se poser avec une ou des solutions intéressantes.
  • Quelle est la tension que mon chargeur peut accepter?
    • La majorité des chargeurs peuvent supporter de 100 à 240 V en 50 et 60 hertz. Cependant, il faut quand même vérifier sur le bloc de charge.
  • Que dois-je amener si la tension où je vais est différente de chez moi?
    • Si votre bloc de charge supporte 100 à 240 V, un adaptateur de fiche électrique ou un câble mural de bonne qualité avec la fiche nécessaire sera suffisant.
    • Si votre bloc de charge ne supporte pas le courant de la destination, un convertisseur de type « step up » ou « step down » sera nécessaire. Il faut s’assurer que ce dernier a une puissance en watt d’un minimum 20 % au-dessus de ce que le bloc de charge exige.
  • Quel sera le climat où je voyage?
    • Les drones aiment peu l’humidité et le froid. En ce sens, il faut se procurer un sac de transport étanche si on amène son appareil là où il a de l’eau. Aussi, il faut prévoir de l’espace près du corps, des coussins isolants ainsi que des chauffes piles si on croit utiliser son drone en dessous de 10 degrés Celsius.
  • Est-ce que je passerais de longues périodes sans pouvoir recharger mes piles?
    • Si la réponse est oui, il faut donc planifier amener de nombreuses piles afin de pouvoir profiter au maximum des avantages de votre drone.
    • Sachez que les piles qui sont gardées au froid peuvent ne pas être utilisables si elles sont trop froides. Il faut donc prévoir de l’espace au chaud pour ces dernières.
    • Si vous pouvez avoir accès à du courant 12V, l’utilisation d’un onduleur ou d’un chargeur de voiture reconnu par le manufacturier pour votre appareil peut être un accessoire fort utile.
    • Tout comme votre drone, gardez vos piles au sec.
  • Est-ce que je dois m’assurer?
    • En ce moment, il y a peu d’assureurs qui offrent des produits en responsabilité civile et dommage pour l’utilisation récréative des drones. Nous vous recommandons cependant fortement de trouver de telles assurances.
  • Quelles sont les règlementations pour le transport aérien des piles?
    • La manière la plus facile de répondre à cette question est d’appeler votre transporteur aérien, car les consignes changent d’une compagnie à l’autre.
  • Dois-je enregistrer mon drone?
    • Certains pays demandent d’enregistrer votre drone avant de l’utiliser. Veuillez faire la vérification et l’enregistrement si nécessaire.
  • Que dois-je amener en plus?
    • Voici une liste de trucs quasi indispensables en voyage
      • Des hélices de surplus
      • Suffisamment de piles
      • Une ou plusieurs cartes MicroSD performantes et fiables
      • Des câbles USB de qualité
      • Un câble OTG
      • Des protèges nacelle de remplacement
      • Des gardes pour hélices
      • Un protège joystick pour la télécommande
      • Autres accessoires spécifiques pour votre drone
      • Autres accessoires spécifiques pour votre téléphone et\ou tablette
      • Autres accessoires spécifiques pour vos besoins de production photo et vidéo
      • Un abonnement à un service de stockage infonuagique avec beaucoup d’espace libre (cloud)
 
Durant le voyage
Dès que vous arrivez à votre destination, assurez-vous de pouvoir entreposer votre appareil, vos piles et tous les autres accessoires dans un lieu sec et tempéré. Brancher le ou les blocs de charge de manière sécuritaire afin que personne ne puisse s’enfarger dans les fils, ce qui peut être une source de blessures ainsi que de bris. Si vous croyez que votre lieu de séjour ne peut garantir la sécurité contre le vol, n’exposez pas votre drone à la vue de tous et n’essayez pas d’épater la galerie avec votre appareil. Cela peut attirer des personnes peu scrupuleuses ainsi que les autorités locales qui peuvent, dans certains pays, vous donner beaucoup de troubles.
 
Si vous avez accès à internet, faites les mises à jour de votre application préférée et de votre appareil ainsi que vos piles et la télécommande. Aussi, dès que possible, videz votre carte mémoire sur le service de cloud de votre choix. Cela permettra de partir avec une carte mémoire vide, augmentant la capacité de capturer vos meilleurs moments. De plus, si, au cours du voyage, quelque chose arrive à votre drone ou à votre carte mémoire qui rend impossible l’accès à vos photos et vidéos, vous n’aurez pas tout perdu.
 
Lors de la sortie de votre appareil, vérifiez combien de gens autour de vous font voler des drones. Certains « spots » sont reconnus pour leur grande beauté ce qui attire de nombreux touristes. Si vous allez voir ces endroits avec votre drone pour avoir des souvenirs à couper le souffle, dites-vous que vous n’êtes peut-être pas les seuls à avoir eu cette idée. Les drones étant de plus en plus populaires, certains endroits commencent à connaître un certain trafic où il faut être prudent, tant pour les gens au sol que pour éviter une collision en plein ciel. De plus, certains sites touristiques interdisent l’utilisation de drones, il est donc important de toujours s’informer avant d’aller voler. Finalement, si vous pensez voler au-dessus de terrains privés, demandez la permission aux propriétaires.
 
Si vous vous voulez utiliser les fonctions de vol automatisé de votre drone, peu importe si vous êtes en voyage ou à la maison, créez-vous préalablement un plan de vol afin de minimiser les risques de bris ou de devoir recommencer une séquence inutilement. Aussi, ayez toujours une deuxième personne qui fait le repérage du drone en tout temps et qui peut reprendre le contrôle de l’appareil si quelque chose tourne à l’imprévu.
 
 
Retour à la maison
Après avoir vécu de telles aventures, regardez seul ou en groupe les superbes photos et vidéos que vous avez prises. Si vous voulez les partager sur les réseaux sociaux, assurez-vous de ne montrer aucune image pouvant vous entraîner des problèmes.
 
Si vous croyez ne pas réutiliser votre drone avant un certain temps, entreposez-le dans un lieu sec et tempéré. Dans le meilleur des cas, on laisse les piles sur le chargeur si ce dernier est intelligent. Sinon il faut procéder à l’entretien suggéré par le manufacturier.
 
Finalement, si vous avez eu un accident, que vous avez détecté des problèmes avec l’utilisation de votre appareil ou que vous avez accumulé de nombreuses heures de vol, allez dans un centre de réparation reconnu par le manufacturier pour l’entretien de votre drone.
 
Bon voyage
 

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés